Etude transversale : Rapport d’activités de terrain

Préambule

La présente activité s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de recherche pour le développement (PRD) intitulé : <<Mise en place d’un système de surveillance de la résistance de Plasmodium falciparum aux antipaludéens par marqueurs moléculaires en RD Congo>> avec le financement de l’Académie de recherche et d’enseignement supérieur (ARES). Le projet a plusieurs études parmi lesquelles l’étude transversale qui vise la détermination de la prévalence des marqueurs moléculaires  de la résistance aux antipaludiques (ASAQ, ALU et Chloroquine). Cette étude devant se dérouler dans 10 sites sentinelles palu à travers le pays. Parmi ces sites, Bolenge, Karawa, Kalima, Katana et Kisangani ont été attribués au Doctorant Doudou Yobi.

Etude transversale : Rapport d’activités de terrain

Site 1 : BOLENGE

La zone de santé de Bolenge se trouve dans la province de l’Equateur, à 20 Km du centre-ville de Mbandaka, Chef-lieu de la province.

Stratégies utilisées :

  • Briefing des prestataires : 2 infirmiers titulaires et 2 techniciens de labo
  • Sensibilisation de la population
  • Interview et prélèvement sanguin

Déroulement de l’enquête

  • Samedi 9 septembre : Arrivée à Mbandaka et prise de contact avec le Médecin Chef de Zone dans la soirée.

Site 2 : Karawa

La zone de santé de Karawa est située dans la province du Nord-Ubangi, à environ 80 Km de Gemena, chef-lieu de la Province du Sud-Ubangi. Pas de vol direct sur le Nord-Ubangi.

Stratégies utilisées :

  • Briefing des prestataires : 2 médecins, 1 infirmier et 3 techniciens de labo
  • Interview et prélèvement sanguin

Site 3 : Kalima

La zone de santé de Kalima est située dans la province de Maniema, à environ 105 Km de Kindu, chef-lieu de la Province.

Site 4 Katana

La zone de santé de Katana est située dans la province du Sud-Kivu, à environ 40 Km de Bukavu, chef-lieu de la Province.

Stratégies utilisées :

  • Briefing des prestataires : 2 infirmiers et 2 techniciens de labo ;
  • Observation, Interview et prélèvement sanguin ;
  • Visite journalière de suivi et évaluation dans les structures.

Site 5. Kisangani

La ville de Kisangani est le Chef-lieu de la Province de la Tshopo.

Elle comprend les Zones de santé suivantes :

  1. Kabondo
  2. Makiso/Kisangani
  3. Lubunga
  4. Mangobo
  5. Tshopo

L’activité a été réalisée dans la zone de santé de Kabondo qui est le site sentinelle PNLP au niveau de la province.

Les données ont été collectées dans les structures suivantes:

  • Hôpital général de référence (HGR) de Kabondo ;
  • Centre de santé de référence Foyer;
  • Centre de santé Yabiso ;
  • Centre de santé Umoja

Stratégies utilisées :

  • Briefing des prestataires : 3 infirmiers et 3 techniciens de labo ;
  • Observation, Interview et prélèvement sanguin ;
  • Visite journalière de suivi et évaluation dans les structures.

Points forts

  1. L’accueil convivial du Doctorant tant par les autorités sanitaires locales que par les prestataires ;
  2. Les objectifs très pertinents de l’étude pour l’amélioration de la qualité de la prise en charge du paludisme en vue de la réduction de la morbi-mortalité liée à cette maladie dans notre pays. Ce qui a expliqué l’implication des autorités dans la réalisation de l’étude mais également le consentement sans faille des patients à la participation ;
  3. La taille de l’échantillon pour chaque site a été atteinte ;
  4. La bonne santé du Doctorant préservée tout au long de la mission en dépit des épidémies, moyens de transport à risque et insécurité dans certains sites,
  5. Appui financier global de ARES pour la réalisation de l’étude.

Points faibles

  1. Une sous-estimation de la durée de l’étude sur terrain ;
  2. Une sous-estimation des frais de motivation des enquêteurs recrutés localement, ce qui a obligé le Doctorant d’utiliser parfois son per diem pour suppléer dans le but d’atteindre l’objectif fixé ;
  3. L’accessibilité parfois difficile de certains sites obligeant le Doctorant à emprunter des moyens de transport et des tronçons à haut risque ;
  4. Décaissement tardif par ARES pour suppléer au déficit budgétaire alors que l’étude était déjà en cours.
  • Conclusion

L’activité qui avait pour but la collecte des données de l’étude transversale dans les sites sentinelles PNLP à travers le pays en vue de la détermination de la prévalence des marqueurs moléculaires de la résistance de Plasmodium falciparum aux antipaludiques en RDC s’est bien déroulée et les objectifs ont été atteints. Néanmoins, certaines faiblesses en rapport avec la planification qui ont été constatées devront faire l’objet des améliorations dans le futur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *